Le clin d’oeil de PECUB:Intello diversité

Le clin d’oeil de PECUB:Intello diversité

Si tu penses comme les autres, alors tu ne penses pas. Epicure. Comme dans le large spectre des bio espèces, des espèces d’intellos, jour après jour disparaissent. Pas à cause des lois de la nature, mais plutôt à cause des réalités de la finance. Il faut chercher là où il y a de la lumière. Là où l’argent est prêt à parier sur vous. On ne prête qu’aux riches, qu’aux stars, qu’aux bancables. Au trou le génial inconnu. A la une des magazines, les savants aux discours qui brillent.

Tout est connecté avait dit le Vinci. Ce qui en décodé signifie que tous les chemins mènent à Rome. Qu’il n’y a pas d’unique bonne pratique, mais de multiples processus d’investigation, qui tous mènent à une solution. Le travail ne consiste pas à chercher quelque chose de précis, mais plutôt de chercher avec précision et persistance un résultat que l’on n’attend pas. Il faut, s’il l’on va dans le sens de Léonard, décloisonner les académies. Les silos à lettrés. Fini les chercheurs hyper spécialistes. Bonjour les chercheurs souche. Capables de chercher n’importe où, tout et n’importe quoi.

Précisez, ne restez pas dans le flou, vous dira l’investisseur qui attend son retour d’argent. Le risque couleur de l’imagination, ou la sérénité noir et blanc de l’ignorance. Ce qui manque, c’est du feedback vertueux interacadémique. Pendant trop longtemps on aura réservé les ressources au seul prestigieux neurone. Et ignoré la masse graisseuse de soutien. L’homme glial de Pierre Magistretti fait enfin son entrée théâtrale. Incroyable, les neurones et les astrocytes échangent et communiquent. Les aristocrates et la plèbe se mélangeraient-ils ? Une nouvelle soupe populaire de patrimoines génétiques ? Le glial c’est génial. Le vaseux a autant de valeur que le glorieux.

L’intello diversité existe, l’ignorer fera triompher les vanités, l’exacerber sauvera l’humanité.

Pécub

Leave a reply