La chimiothérapie : parfois de trop ?

La chimiothérapie : parfois de trop ?

C’est une bonne nouvelle pour les femmes atteintes d’un cancer du sein dit «hormonosensible». Une étude présentée à la conférence annuelle de la Société américaine d’oncologie clinique (ASCO), à Chicago, montre que beaucoup d’entre elles peuvent se contenter d’un traitement antihormonal après la chirurgie. Et éviter ainsi les nausées, la perte des cheveux et les autres maux provoqués par la chimiothérapie. L’étude a été menée auprès de 10’000 femmes souffrant d’un cancer du sein localisé, sensible aux hormones féminines et sans atteinte aux ganglions.

MORE

 

Leave a reply